Elisabeth II

ELISABETH II  DE THOMAS BERNHARD

Création française

« Si nous ôtons leur hypocrisie, il ne reste rien de tous ces gens, que leur laideur. »

elisabeth-ii_e2-16a

Dans un grand appartement viennois vit Herrenstein, industriel en retraite et paralysé des deux jambes. Il n’a pour seule compagnie que son majordome, Richard et sa gouvernante, Mademoiselle Zallinger. Alors que la reine Élisabeth II, en visite à Vienne, s’apprête à défiler sous ses fenêtres, Herrenstein, qui a invité pour l’occasion son neveu Victor, voit son appartement envahi par une multitude d’individus. Son neveu n’a rien trouvé de mieux que d’inviter toute la bonne société de la ville pour l’événement. Ce “gratin”, il y a longtemps que Herrenstein l’a pris en grippe. Lui ne souhaite
qu’une chose : fuir le plus loin possible. Même s’il ne sait pas vraiment où. Mais l’événement mondain va être plus fort que tout, et Herrenstein va être confronté à ses pires ennemis, aux prises avec les mondanités d’usage, l’hypocrisie, les histoires d’argent et de pouvoir.

Écrite en 1987, Élisabeth II est l’avant-dernière pièce de Thomas Bernhard. Elle ne sera créée qu’après sa mort, en novembre 1989 à Berlin, au Schiller Theater, avant d’être reprise à Vienne en mai 2002 au Burgtheater.

Dossier de diffusion

Calendrier

Générique

Texte Thomas Bernhard

Mise en scène et scénographie Sylvain Martin

Interprétation William Astre,  Olivier Thébault, Élodie Landa, Sébastien Gorteau, Xavier Bonadonna, et Thomas Perino

Lumière Sylvain Martin, Stéphane Rouaud, Jean-Gabriel Valot

Régie générale Stéphane Rouaud

Régie son Eric Aureau

Régie Plateau Stéphane Piton

Musique Frédéric Chopin, Wolfgang Amadeus Mozart, Gioacchino Rossini

Coproduction T2G – Centre Dramatique National de création contemporaine, Maison du Développement Culturel de Gennevilliers, Ville de Gennevilliers

Soutiens Confluences Paris, Festival Les Bravos de la Nuit à Pélussin, RAVIV, Résidence le Cèdre Bleu à Sarcelles

Ce diaporama nécessite JavaScript.